Les décisions du Juge en référé et de la Chambre des mises en accusation replacent le débat de l’instruction dans les mains du Juge d’Instruction

Jost Group continuera à collaborer avec les autorités judiciaires

Weiswampach, le 27 mars 2019,

 

Jost Group peut confirmer que dans son arrêt du 25 mars 2019, la Chambre des mises en accusation considère que des mesures alternatives à l’immobilisation de certains véhicules, préconisée par le Parquet fédéral et interdite par voie de justice, doivent encore être trouvées, ce qui avait par ailleurs également été repris dans l’arrêt du Juge des référés. Il est en outre important de rappeler que la Chambre des mises en accusation ne s’est nullement prononcé sur le fond du dossier et qu’elle rappelle clairement qu’une mesure de saisie n’implique de toute façon aucune présomption de culpabilité.

Nous nous réjouissons que ces deux décisions de justice que Jost Group a suscitées, replacent le débat de l’instruction de ce dossier dans les mains du Juge d’Instruction. Il lui reviendra en effet de décider d’éventuelles saisies de véhicules ainsi que d’en fixer les modalités. Aucune saisie ne pourra donc avoir lieu tant que le Juge d’Instruction ne s’est pas prononcé. Des propositions lui ont déjà été transmises par l’entreprise au début du mois de février.

Jost Group s’étonne cependant de devoir réagir à une décision de justice prononcée à huis clos, c’est-à-dire dans le secret de l’instruction. Dans ce cadre, le groupe restera fidèle à son engagement de respecter le secret de l’instruction et ne souhaite pas faire d’autres commentaires sur ce dossier.

Jost Group a toujours réfuté avec vigueur les accusations qui lui ont été portées et continuera à le faire. Le groupe espère sincèrement le retour à la sérénité dans l’exercice des droits de la défense et continuera à collaborer avec les autorités judiciaires afin que la procédure puisse progresser dans les meilleurs délais pour que le fond du dossier puisse enfin être abordé.

--------------------

Contact Presse

0475/95.97.47

Partager surLinkedIn
  • Les décisions du Juge en référé et de la Chambre des mises en accusation replacent le débat de l’instruction dans les mains du Juge d’Instruction