Communiqué de presse sur les déchets ménagers déposées sur deux sites naturels de la Communauté d’agglomération de Longwy (CAL).

Jost Group dénonce :  déchets ménagers déversés sur deux sites naturels de la Communauté d’agglomération 

A la mi-octobre 2019, Jost Group a répondu à la demande d’un nouveau client, Mondial Services, dont le siège se situe à Bruxelles, en Belgique et actif dans la récupération, la valorisation, le traitement et le recyclage de tous types de déchets industriels et/ou toxiques. Cette société voulait acheminer des déchets de construction (briquaillons et autres), transports pour lesquels Jost Group possède une autorisation. Ce transport devait s’effectuer au départ de Gewule (proche de Lille, côté belge de la frontière), vers Brecht, en région anversoise.

Il s’avère que, à maintes reprises, la destination finale de déchargement a été modifiée par Mondial Services d’abord en inversant le lieu de chargement et de destination (Brecht – Gewule), pour rediriger, in fine, les transports vers Thionville, puis Saulnes ou encore Redange en France.

En outre, comme c’est de pratique courante en cas de transport hors agglomération, les chauffeurs de Jost Group devaient prendre contact à l’arrivée avec une personne qui les orientait pour le déchargement. Jost Group n’avait aucune raison de se méfier.

Ce qui a mis la puce à l’oreille de Jost Group est, premièrement, la rapidité inhabituelle imposée aux chauffeurs par le préposé aux déchargements sur place et ensuite, le signalement par un de ses chauffeurs qu’une des cargaisons n’était pas composée de déchets de construction, mais bien d’immondices. Chaque chauffeur concerné a rédigé une déclaration officielle, par écrit, détaillant les faits et l’a transmise à la police.

Une information croisée a été établie par les forces de l’ordre avec nos services. C’est ainsi que le 4 novembre, un de nos chauffeurs a effectué en collaboration et présence discrète de la police, un trajet destiné à piéger les suspects, permettant à la police d’interpeller le préposé au déchargement sur place, appelé le « douanier » dans l’article du Républicain Lorrain.

Selon la police, en plus de Jost Group, d’autres sociétés de transport ont été concernées et victimes dans cette affaire. Il est donc du ressort de la police d’enquêter en profondeur sur cette affaire. En tant que transporteur, Jost Group n’a eu à aucun moment, connaissance des intentions frauduleuses du donneur d’ordres.

Sachant que Jost Group est particulièrement soucieux de l’environnement et a une véritable stratégie pour un transport plus vert, celui-ci ne cautionne absolument pas ces actes et présente ses excuses à la population et aux communes touchées par ces déversements qui détériorent inévitablement les différents espaces naturels.

Jost Group a directement pris contact avec la commune ainsi que la CAL afin de leur exposer les faits en détails.

Le service juridique de Jost Group est alerté et prendra les actions nécessaires à l’encontre de la société donneuse d’ordre.

Véronique Hustin

Source : *https://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-longwy/2019/11/15/un-cadeau-de-plus-de-500-tonnes-de-dechets-menagers

Partager surLinkedIn
  • Communiqué de presse sur les déchets ménagers déposées sur deux sites naturels de la Communauté d’agglomération de Longwy (CAL).