Jost Group Eco-driving

Jost Group a fait participer son 100e chauffeur du mois à la formation éco-driving !

Depuis cet été, Jost Group a pu reprendre les formations accompagnées de ses chauffeurs et notamment les éco-conduites !

Jost Group a fait participer ce 16 septembre son 100e chauffeur du mois à la formation éco-driving (éco-conduite).

Nous avons décidé d’interroger Didier Dethier, formateur chez Jost Group, pour comprendre les tenants et aboutissants de cette formation.

[À quoi correspond exactement cette formation appelée éco-driving ?] 

L’éco-driving, ou l’éco-conduite en français, est une formation que Jost Group donne à ses chauffeurs pour rectifier certains points et aspects de leur conduite qui nécessiteraient davantage de monitoring. Cela peut être une surconsommation, une conduite agressive et/ou non optimisée, le manque d’anticipation, les accélérations, le fait de laisser tourner le moteur à l’arrêt, …

Nous apprenons au chauffeur à utiliser son véhicule de manière optimale et ce tant pour les réductions de consommation, de l’usure de la mécanique, de la chaine cinématique, des pneumatiques, … 

La formation se donne en accompagnant le chauffeur, soit sur un trajet défini, soit lors du déroulement de sa journée de travail. Bon nombre de points sont abordés mais l’aspect principal demeure l’anticipation par le chauffeur !

Grâce à une bonne anticipation, celui-ci est amené à mieux gérer ses freins et donc ses pneus. Mais il sera aussi plus attentif sur la route, prévenant des accidents potentiels et faisant plus attention aux autres usagers. 

Comme nous sommes avec le chauffeur, nous vérifions ses automatismes et son attitude sur la route. Lorsque la formation se passe durant sa journée de travail, nous analysons aussi ses compétences et son professionnalisme envers les clients qu’il livre, nous débriefons avec lui ses points faibles et renforçons et valorisons ses points forts.

[Quels chauffeurs participent à cette formation ?] 

Notre équipe interne d’éco-contrôle, qui calcule la consommation de chaque camion de notre flotte et la manière de conduire de chaque chauffeur, nous envoie un tableau par trafic avec des codes couleurs. 

Lorsqu’un chauffeur se situe dans la partie “à améliorer“, nous regardons son historique sur deux ans pour analyser certains points importants comme son accidentologie, son absentéisme, son comportement, etc. Si une récurrence des incidents est à constater, nous cherchons à comprendre ce qui pose problème. Cela peut être une mauvaise utilisation de l’angle mort, une distraction ou autre chose. 

Tout problème est abordé lors de la formation. Si l’occurrence de celui-ci était chez le client, alors nous suivons avec lui son trafic pour notifier et expliquer les points qui manquent à une bonne conduite.

Bien sûr, si le problème survenu avec le chauffeur est grave, nous le convoquons immédiatement et demandons une déclaration de sa part sur l’incident. Un débriefing complet et une analyse sont réalisés avec lui et des actions complémentaires de formations sont immédiatement réalisées. 

Il est à noter tout de même que tout chauffeur peut, s’il le désire, suivre cette formation sans pour autant avoir été convoqué.

Une formation éco-conduite plus complète encore, d’une journée, est également donnée à chaque chauffeur dans le cadre du certificat d’aptitude professionnel (CAP) tous les 5 ans.

[Depuis quand ces formations éco-driving sont-elles données ?]

L’opération est déjà sur pied depuis 2014. Elle a ensuite été intégrée lorsque les chauffeurs passaient leur CAP qui est obligatoire. 

Depuis 2019 nous coachons tous nos chauffeurs, sur l’ensemble du groupe, qu’ils aient suivi cette formation au préalable ou non. Bien sûr, la priorité est donnée aux chauffeurs qui sont moins aguerris à cette conduite écologique.

Cela représente au total 2000 chauffeurs qui suivent cette formation pour le groupe. Elle est donnée dans tous les pays d’Europe où Jost Group a développé des centres de formation.

Nous investissons beaucoup de temps et d’énergie dans cette formation. À titre d’exemple, en un demi-mois ici en septembre, nous avons déjà formé 100 chauffeurs. On tourne aux alentours de minimum 10 chauffeurs par jour, 200 par mois.

Chaque formateur prend en moyenne 2 chauffeurs par jour, un le matin et un l’après-midi, avec une formation qui dure plus ou moins 3 heures. Maintenant, si le planning n’a pas pu libérer le chauffeur de son trafic, nous l’accompagnons dans son travail quotidien et là, la formation peut prendre 8 heures, le temps de la journée en somme.

Ceci leur permet de donner cette formation beaucoup plus complète, alternant théorie et périodes de conduite. Elle vient en complément des formations éco d’une demi-journée.

[Qu’est-ce qu’il se passe après la formation ?]

Une fois l’éco-conduite donnée, nous renvoyons la liste à jour à notre équipe interne d’éco-control. Ils analysent pendant un mois la conduite des chauffeurs afin de voir s’ils ont bien intégré nos remarques. Si ce n’est pas le cas, le chauffeur est de nouveau convoqué pour peaufiner la formation. 

Il est très rare cependant de voir plusieurs fois le même chauffeur.

[Cette formation est-elle payée ?]

Bien sûr ! Le chauffeur vient travailler comme une journée normale en quelque sorte. La formation est payée. Nous offrons aussi les cours CAP à nos chauffeurs et…ils sont même payés lorsqu’ils la suivent. 

[L’éco-conduite s’intègre dans une dynamique de transport plus vert ?]

Exactement ! Généralement la plupart des personnes ne voient que l’aspect financier…

Pour eux, éco-conduite rime avec baisse de la consommation de carburant et donc gain économique. Alors certes, si la consommation baisse, nous utilisons moins de carburant. Et pour une grande flotte de véhicules comme la nôtre, la consommation est un coût variable non négligeable que nous pouvons donc minimiser. Mais cette baisse de carburant implique bien plus de choses !

Elle implique un gain écologique ! En premier nous polluons moins d’émissions de gaz à effet de serre. Ensuite, le chauffeur utilise moins sa boite de vitesse, ses plaquettes et disques de frein, le régime de son moteur est optimisé, … 

Tout ceci implique moins d’usure, moins de remplacement, moins d’achat et moins de recyclage. Ça devient immédiatement un gain écologique.

Ajouter à cela une meilleure concentration sur nos routes qui diminue le nombre d’accidents, tout le monde y est gagnant ! 

Et puis, nous avons investi dans 500 véhicules au gaz naturel liquéfié !

Cela réduit encore considérablement nos émissions !

Partager surLinkedIn
  • Jost Group  Eco-driving - Actualites